Fb
Tw
in
Fermer

Joignez-vous

C’est aussi une priorité pour vous? Joignez votre voix à celles des nombreux patients et des médecins qui les soignent, qui se font entendre à la grandeur du pays. Devenez Santénelles de l’AMC dès aujourd’hui. Ensemble, nous pouvons refaire de la santé une priorité nationale.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

L’AMC et ses filiales attachent de l’importance votre vie privée.

Nous promettons de ne jamais partager vos renseignements sans votre consentement exprès et de ne jamais vendre ou distribuer des données à des tiers. En vous inscrivant à titre de sympathisants à notre communauté, vous ne recevrez qu’un nombre limité de mises à jour ou de messages textes au sujet de cette campagne et des enjeux des soins de santé. Vous pouvez vous retirer de la liste des envois de mises à jour par courriel en tout temps.

Suivez l’évolution de la COVID-19
Consultez la page de ressources de l’AMC pour obtenir des renseignements sur la santé publique à l’intention des médecins et des patients.

Améliorer la santé oculaire chez les aînés : une bonne politique publique

Par le Dr Barry Thienes ---

Mai est le Mois national de la santé visuelle et c’est une excellente occasion de regarder de près (pardonnez le jeu de mots) la santé oculaire. Il faut certes en profiter pour célébrer la santé oculaire, mais il importe aussi de parler des maladies oculaires. 

Or, il se trouve que bien des maladies oculaires sont dépourvues de symptômes. Un diagnostic de vision 20/20 n’est pas un nécessairement gage d’absence de problème. C’est pourquoi l’examen complet des yeux est si crucial, surtout chez les aînés : il permet en effet de détecter la présence de cataractes, de dégénérescence maculaire liée à l’âge, de glaucome ou de rétinopathie diabétique – les quatre principales causes de perte de la vision chez les aînés. L’examen complet des yeux peut aussi révéler d’autres maladies graves comme les tumeurs au cerveau, l’hypertension, la sclérose en plaques et les maladies auto-immunes, de même que les maladies thyroïdiennes ou hépatiques.

L’âge est un facteur dans l’apparition de bien des maladies, y compris les maladies oculaires. En 2024, notre population se composera à 20 % d’aînés, ce qui signifie que plus de Canadiens risqueront d’être atteints de l’une des « quatre grandes » maladies oculaires qui peuvent entraîner une baisse importante de la qualité de vie. Il est donc essentiel de fournir des soins de santé oculaire aux aînés pour assurer leur bonne santé générale et prévenir des complications.

Étant donné le vieillissement de notre population, que faut-il donc faire pour donner priorité à la santé oculaire et répondre à cette demande accrue de soins oculovisuels au Canada? 

Au fil des ans, les professionnels de la santé oculaire, leurs associations provinciales et nationales respectives et divers organismes de bienfaisance du pays ont déployé beaucoup d’efforts, particulièrement auprès de populations vulnérables comme les aînés, pour faire connaître l’importance de la santé oculaire et des soins oculovisuels. 

En 2015, des chefs de file canadiens en santé visuelle ont rédigé ensemble la Charte canadienne des droits et responsabilités en matière de soins oculovisuels, qui constitue un engagement à fournir des soins optimaux, axés sur le patient, à toutes les étapes du cheminement d’une personne confrontée à une perte de vision. L’étape suivante, pour atteindre les objectifs de la Charte, sera la création d’un plan d’action pancanadien visant à promouvoir la prestation à la population de soins oculovisuels efficaces. Voilà pour le gouvernement une occasion inégalée d’épouser un rôle de leadership en santé oculo-visuelle, et d’assurer par conséquent l’application des normes les plus élevées de soins oculovisuels, partout au pays.  

Les optométristes du Canada saluent le gouvernement fédéral qui a dit souhaiter l’instauration d’un système de santé axé sur les patients. Nous le souhaitons aussi, mais nous affirmons que cet objectif sera impossible à atteindre si nous n’intégrons pas la santé oculaire dans la prestation des soins. Il est temps de mettre en place une bonne politique publique qui permettra aux aînés et à tous les Canadiens et Canadiennes de profiter d’une meilleure vision.

Passez à l’action dès maintenant!

Utilisez les boutons ci-dessous pour commencer à militer et vous joindre au mouvement.